Nouvelles recettes

Rôtir des guimauves avec style avec des rôtissoires rustiques

Rôtir des guimauves avec style avec des rôtissoires rustiques

Quand vous pensez à l'automne et à l'hiver, à quoi pensez-vous ? Soyons honnêtes, nous pensons tous à faire griller des guimauves pour faire des s'mores gluants. Bien que l'utilisation de bâtons que vous avez ramassés dans votre jardin soit amusante, ce n'est pas la plus hygiénique des options. Au lieu de cela, essayez ces bâtonnets à rôtir fabriqués individuellement par Rustic Roasters de Park City. Fabriqué à partir de matériaux locaux (comme des branches indigènes et des bois naturellement perdus), le manche de chaque bâton est coloré et recouvert de finitions non synthétiques et les tiges sont en acier inoxydable de qualité alimentaire. Promettant que chaque bâton est unique, Rustic Roasters propose également des supports personnalisés pour afficher votre nouvel ensemble. Alors que les Signature Timber Roasters sont certainement cool, je voudrais saisir un ensemble de quatre Antler Roasters fabriqués à partir de bois de cerf et de wapiti perdus dans les montagnes Rocheuses.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton à bords francs. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la cuisson des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton à bords francs. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la torréfaction des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve en sandwich entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton au tranchant émoussé. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la cuisson des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve en sandwich entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton au tranchant émoussé. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la cuisson des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve en sandwich entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton au tranchant émoussé. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la cuisson des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve en sandwich entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

Si vous optez pour la voie naturelle et libre, vous voudrez alors trouver un bâton de la bonne épaisseur et que vous pourrez couper à peu près à la longueur de votre bras.

Le travail du bâton ne s'arrête pas là. Vous ne voulez pas simplement jeter votre guimauve sur un bâton au tranchant émoussé. Vous allez vouloir prendre un couteau de poche et tailler l'extrémité en une pointe acérée sur laquelle la guimauve reposera parfaitement.

Assurez-vous simplement de conserver ces bâtons de bricolage dans un endroit sûr, car ces extrémités pointues ne sont pas respectueuses des pieds.

2. Le feu

Tout le monde aime un feu de camp avec d'énormes flammes, ce qui en fait un cadre parfaitement idéal. Cependant, un grand feu flambé est le pire ennemi d'une guimauve.

Avec de telles flammes, vous êtes assuré de faire passer votre mauve trop rapidement de crue à brûlée pour devenir croustillante.

Attendez plutôt que le feu s'éteigne un peu là où il ne s'agit que de charbons ardents. C'est la lueur céleste qui est idéale pour rôtir des guimauves parfaites.

Lorsque vous rôtissez sur des charbons ardents, l'intérieur de la guimauve est cuit avec l'extérieur. Si vous essayez plutôt de rôtir sur un feu flamboyant, l'extérieur brûlera avant que l'intérieur n'ait le temps de cuire.

3. Positionnement

La prochaine partie intégrante de la science derrière la cuisson des guimauves est l'endroit où vous tenez la guimauve par rapport au feu.

Visez quelque part environ 6 pouces au-dessus des charbons pour atteindre la température et les conditions de torréfaction parfaites. Idéalement, vous auriez des charbons façonnés en une forme presque semblable à une grotte qui permet à la chaleur d'atteindre également la guimauve de tous les côtés.

4. Rotation

Seul un amateur tiendrait le bâton dans le feu et le laisserait reposer là.

Un vrai pro sait garder la guimauve en mouvement. Pensez à un poulet rôti — tournant lentement en douceur et en permanence.

Vous aurez envie de continuer à tourner comme ça pendant environ 5 minutes. Nous savons que cela semble une éternité, mais faites-nous confiance, cela en vaut la peine.

La patience est l'un des plus grands secrets d'une guimauve parfaite. À la minute où vous vous impatientez et essayez de précipiter le processus, vous pouvez dire au revoir à votre duvet céleste de perfection.

5. S'il prend feu

Si vous faites une erreur quelque part en cours de route et que votre guimauve prend feu, ne vous inquiétez pas ! Il suffit de le retirer du feu et de le souffler doucement.

Cette guimauve inoffensive peut se transformer en une arme dangereuse lorsqu'elle est en feu, alors faites attention à l'endroit où vous balancez cette bombe incendiaire.

6. Manger

Vous avez passé du temps à trouver le bâton parfait, à le sculpter à un point parfait, vous avez passé du temps à attendre que le feu atteigne le point de torréfaction maximale, vous avez patiemment rôti la guimauve à la perfection, et maintenant vous êtes enfin prêt à la tourner dans un s'more et manger la fichue chose.

Vous avez maintenant quelques options sur ce qu'il faut faire pour faire de cette guimauve la délicieuse gâterie que vous méritez après tout votre travail acharné.

Vous pouvez l'écraser entre deux biscuits Graham, jeter du chocolat dessus et avoir un bon s'more à l'ancienne.

Vous pouvez prendre la guimauve en sandwich entre deux biscuits aux pépites de chocolat pour une prise chaude sur un sandwich à la crème glacée.

Vous pouvez même y jeter du bacon pour vraiment mélanger les choses.

N'oubliez pas de consulter toutes nos bonnes idées de recettes de s'mores, ainsi que toutes les autres bonnes recettes de camping KOA sur notre site Web.


La science de la torréfaction de la guimauve parfaite

Tout ce que vous avez à faire est d'allumer un feu, de prendre une guimauve et de vous trouver un bâton. Asseyez-vous devant le feu avec un peu de patience et faites rôtir cette mauve.

Ou, vous pouvez mettre votre patience de côté et laisser cette guimauve brûler, bébé brûler.

Et c'est ainsi qu'un amateur rôtit une guimauve.

Nous savons que vous ne voulez pas être un amateur de camping, il est donc temps d'intensifier ce jeu de torréfaction et d'apprendre à rôtir ce favori du camping comme un pro.

Il existe une méthode à cette folie, alors prenez votre blouse de laboratoire et préparez-vous à passer en mode scientifique fou pour apprendre la science derrière la torréfaction de la guimauve parfaite.

Comment atteindre la « perfection de mauve à chaque fois

Tout d'abord, il faut reconnaître que certaines personnes préfèrent un peu plus leurs guimauves du côté brûlé.

Et nous ne sommes pas du genre à juger. Que vous préfériez votre guimauve plus crue, mi-saignante ou bien cuite, ce guide vous aidera à atteindre vos objectifs de torréfaction, car nous savons tous que cela fait partie intégrante du camping.

Bol de guimauves sur le fond en bois

1. Le bâton à rôtir

Vous pouvez penser que n'importe quelle vieille brindille fonctionnera pour faire rôtir votre guimauve. Si vous voulez une mauve moyenne, alors bien sûr, vous avez raison.

Cependant, si vous cherchez à atteindre le niveau de "maître des mauves", vous devrez alors consacrer un peu plus d'efforts à votre chasse au bâton.

Bien que vous puissiez en acheter un dans un magasin d'articles de sport, vous n'avez pas besoin de dépenser votre argent tant que vous le faites dans la nature.

If you’re going the natural and free route, then you’ll want to find a stick that is the right thickness, and one that you can cut to about the length of your arm.

The stick work doesn’t end there. You don’t want to just throw your marshmallow on a bluntly-edged stick. You’re going to want to take a pocket knife and carve the end into a sharp point upon which the marshmallow will perfectly sit.

Just be sure to keep these DIY sticks in a safe place because those sharp ends are not friendly to feet.

2. The fire

Everyone loves a campfire with huge flames that makes for the perfectly ideal setting. However, a large flamed fire is a marshmallow’s worst enemy.

With flames like that, you’re guaranteed to have your ‘mallow go too quickly from raw to burnt to a crisp.

Rather, wait until the fire dies down a bit to where it is mostly just glowing coals. That is the heavenly glow that is ideal for roasting perfect marshmallows.

When you roast over glowing coals, the interior of the marshmallow gets cooked along with the exterior. If you’re trying to roast over a flaming fire instead, the outside will burn before the inside gets a chance to cook.

3. Positioning

The next integral part of the science behind roasting marshmallows is where you hold the marshmallow in relation to the fire.

Aim for somewhere around 6 inches above the coals to reach the perfect temperature and roasting conditions. Ideally you would have the coals shaped into almost a cave-like form that allows heat to equally reach the marshmallow from all side.

4. Rotating

Only an amateur would hold the stick in the fire and just let it sit there.

A true pro knows to keep the marshmallow moving. Think a rotisserie chicken — rotating slowly smoothly, and constantly.

You’ll want to keep it turning like this for about 5 minutes. We know that seems like forever, but trust us — it’s worth it.

Patience is one of the biggest secrets to a perfect marshmallow. The minute you get impatient and try to rush the process, you can kiss your heavenly fluff of perfection goodbye.

5. If it catches fire

If you make a mistake somewhere along the way and find your marshmallow catching on fire, don’t worry! Just pull it out of the fire and gently blow it out.

This harmless marshmallow can turn into a dangerous weapon when on fire, so be careful where you’re swinging this fire bomb around.

6. Eating

You’ve spent time finding the perfect stick, carving it to a perfect point you’ve spent time waiting for the fire to reach peak roasting point, you’ve patiently roasted the marshmallow to perfection, and now you are finally ready to turn it into a s’more and eat the darn thing.

Now you’ve got a few options of what to do to make this marshmallow the delectable treat you deserve to have after all your hard work.

You can smoosh it between two graham crackers, throw some chocolate on top and have a good old fashioned s’more.

You can sandwich the marshmallow between two chocolate chip cookies for a hot take on an ice cream sandwich.

You can even throw some bacon in there to really mix things up.

Be sure to check out all our great s’mores recipe ideas, along with all the other great KOA camping recipes on our website.


The Science of Roasting the Perfect Marshmallow

All you’ve got to do is start a fire, grab a marshmallow, and find yourself a stick. Sit in front of the fire with some patience in hand, and roast that ‘mallow.

Or, you can throw patience to the side and let that marshmallow burn, baby burn.

And that’s how an amateur roasts a marshmallow.

We know you don’t want to be a camping amateur, so it is time to step up that roasting game and learn how to roast this camping favorite like a pro.

There is a method to this madness, so grab your lab coat and get ready to go into mad scientist mode to learn the science behind roasting the perfect marshmallow.

How to Reach ‘Mallow Perfection Every Time

First off, we must acknowledge that some people prefer their marshmallows a bit more on the burnt side.

And we are not ones to judge. Whether you like your marshmallow more raw, medium-rare, or well-done, this guide will help you reach your roasting goals because we all know this is an integral part of camping.

Bowl of marshmallows on the wooden background

1. The roasting stick

You may think that any old twig will work to roast your marshmallow. If you want an average ‘mallow, then sure — you’re right.

However, if you’re looking to reach the level of ‘mallow master, then you’re going to need to put a bit more effort into your stick hunting.

While you can go all-out and buy one from a sporting goods store, you don’t need to spend your money as long as you do it right in the wild.

If you’re going the natural and free route, then you’ll want to find a stick that is the right thickness, and one that you can cut to about the length of your arm.

The stick work doesn’t end there. You don’t want to just throw your marshmallow on a bluntly-edged stick. You’re going to want to take a pocket knife and carve the end into a sharp point upon which the marshmallow will perfectly sit.

Just be sure to keep these DIY sticks in a safe place because those sharp ends are not friendly to feet.

2. The fire

Everyone loves a campfire with huge flames that makes for the perfectly ideal setting. However, a large flamed fire is a marshmallow’s worst enemy.

With flames like that, you’re guaranteed to have your ‘mallow go too quickly from raw to burnt to a crisp.

Rather, wait until the fire dies down a bit to where it is mostly just glowing coals. That is the heavenly glow that is ideal for roasting perfect marshmallows.

When you roast over glowing coals, the interior of the marshmallow gets cooked along with the exterior. If you’re trying to roast over a flaming fire instead, the outside will burn before the inside gets a chance to cook.

3. Positioning

The next integral part of the science behind roasting marshmallows is where you hold the marshmallow in relation to the fire.

Aim for somewhere around 6 inches above the coals to reach the perfect temperature and roasting conditions. Ideally you would have the coals shaped into almost a cave-like form that allows heat to equally reach the marshmallow from all side.

4. Rotating

Only an amateur would hold the stick in the fire and just let it sit there.

A true pro knows to keep the marshmallow moving. Think a rotisserie chicken — rotating slowly smoothly, and constantly.

You’ll want to keep it turning like this for about 5 minutes. We know that seems like forever, but trust us — it’s worth it.

Patience is one of the biggest secrets to a perfect marshmallow. The minute you get impatient and try to rush the process, you can kiss your heavenly fluff of perfection goodbye.

5. If it catches fire

If you make a mistake somewhere along the way and find your marshmallow catching on fire, don’t worry! Just pull it out of the fire and gently blow it out.

This harmless marshmallow can turn into a dangerous weapon when on fire, so be careful where you’re swinging this fire bomb around.

6. Eating

You’ve spent time finding the perfect stick, carving it to a perfect point you’ve spent time waiting for the fire to reach peak roasting point, you’ve patiently roasted the marshmallow to perfection, and now you are finally ready to turn it into a s’more and eat the darn thing.

Now you’ve got a few options of what to do to make this marshmallow the delectable treat you deserve to have after all your hard work.

You can smoosh it between two graham crackers, throw some chocolate on top and have a good old fashioned s’more.

You can sandwich the marshmallow between two chocolate chip cookies for a hot take on an ice cream sandwich.

You can even throw some bacon in there to really mix things up.

Be sure to check out all our great s’mores recipe ideas, along with all the other great KOA camping recipes on our website.


The Science of Roasting the Perfect Marshmallow

All you’ve got to do is start a fire, grab a marshmallow, and find yourself a stick. Sit in front of the fire with some patience in hand, and roast that ‘mallow.

Or, you can throw patience to the side and let that marshmallow burn, baby burn.

And that’s how an amateur roasts a marshmallow.

We know you don’t want to be a camping amateur, so it is time to step up that roasting game and learn how to roast this camping favorite like a pro.

There is a method to this madness, so grab your lab coat and get ready to go into mad scientist mode to learn the science behind roasting the perfect marshmallow.

How to Reach ‘Mallow Perfection Every Time

First off, we must acknowledge that some people prefer their marshmallows a bit more on the burnt side.

And we are not ones to judge. Whether you like your marshmallow more raw, medium-rare, or well-done, this guide will help you reach your roasting goals because we all know this is an integral part of camping.

Bowl of marshmallows on the wooden background

1. The roasting stick

You may think that any old twig will work to roast your marshmallow. If you want an average ‘mallow, then sure — you’re right.

However, if you’re looking to reach the level of ‘mallow master, then you’re going to need to put a bit more effort into your stick hunting.

While you can go all-out and buy one from a sporting goods store, you don’t need to spend your money as long as you do it right in the wild.

If you’re going the natural and free route, then you’ll want to find a stick that is the right thickness, and one that you can cut to about the length of your arm.

The stick work doesn’t end there. You don’t want to just throw your marshmallow on a bluntly-edged stick. You’re going to want to take a pocket knife and carve the end into a sharp point upon which the marshmallow will perfectly sit.

Just be sure to keep these DIY sticks in a safe place because those sharp ends are not friendly to feet.

2. The fire

Everyone loves a campfire with huge flames that makes for the perfectly ideal setting. However, a large flamed fire is a marshmallow’s worst enemy.

With flames like that, you’re guaranteed to have your ‘mallow go too quickly from raw to burnt to a crisp.

Rather, wait until the fire dies down a bit to where it is mostly just glowing coals. That is the heavenly glow that is ideal for roasting perfect marshmallows.

When you roast over glowing coals, the interior of the marshmallow gets cooked along with the exterior. If you’re trying to roast over a flaming fire instead, the outside will burn before the inside gets a chance to cook.

3. Positioning

The next integral part of the science behind roasting marshmallows is where you hold the marshmallow in relation to the fire.

Aim for somewhere around 6 inches above the coals to reach the perfect temperature and roasting conditions. Ideally you would have the coals shaped into almost a cave-like form that allows heat to equally reach the marshmallow from all side.

4. Rotating

Only an amateur would hold the stick in the fire and just let it sit there.

A true pro knows to keep the marshmallow moving. Think a rotisserie chicken — rotating slowly smoothly, and constantly.

You’ll want to keep it turning like this for about 5 minutes. We know that seems like forever, but trust us — it’s worth it.

Patience is one of the biggest secrets to a perfect marshmallow. The minute you get impatient and try to rush the process, you can kiss your heavenly fluff of perfection goodbye.

5. If it catches fire

If you make a mistake somewhere along the way and find your marshmallow catching on fire, don’t worry! Just pull it out of the fire and gently blow it out.

This harmless marshmallow can turn into a dangerous weapon when on fire, so be careful where you’re swinging this fire bomb around.

6. Eating

You’ve spent time finding the perfect stick, carving it to a perfect point you’ve spent time waiting for the fire to reach peak roasting point, you’ve patiently roasted the marshmallow to perfection, and now you are finally ready to turn it into a s’more and eat the darn thing.

Now you’ve got a few options of what to do to make this marshmallow the delectable treat you deserve to have after all your hard work.

You can smoosh it between two graham crackers, throw some chocolate on top and have a good old fashioned s’more.

You can sandwich the marshmallow between two chocolate chip cookies for a hot take on an ice cream sandwich.

You can even throw some bacon in there to really mix things up.

Be sure to check out all our great s’mores recipe ideas, along with all the other great KOA camping recipes on our website.


The Science of Roasting the Perfect Marshmallow

All you’ve got to do is start a fire, grab a marshmallow, and find yourself a stick. Sit in front of the fire with some patience in hand, and roast that ‘mallow.

Or, you can throw patience to the side and let that marshmallow burn, baby burn.

And that’s how an amateur roasts a marshmallow.

We know you don’t want to be a camping amateur, so it is time to step up that roasting game and learn how to roast this camping favorite like a pro.

There is a method to this madness, so grab your lab coat and get ready to go into mad scientist mode to learn the science behind roasting the perfect marshmallow.

How to Reach ‘Mallow Perfection Every Time

First off, we must acknowledge that some people prefer their marshmallows a bit more on the burnt side.

And we are not ones to judge. Whether you like your marshmallow more raw, medium-rare, or well-done, this guide will help you reach your roasting goals because we all know this is an integral part of camping.

Bowl of marshmallows on the wooden background

1. The roasting stick

You may think that any old twig will work to roast your marshmallow. If you want an average ‘mallow, then sure — you’re right.

However, if you’re looking to reach the level of ‘mallow master, then you’re going to need to put a bit more effort into your stick hunting.

While you can go all-out and buy one from a sporting goods store, you don’t need to spend your money as long as you do it right in the wild.

If you’re going the natural and free route, then you’ll want to find a stick that is the right thickness, and one that you can cut to about the length of your arm.

The stick work doesn’t end there. You don’t want to just throw your marshmallow on a bluntly-edged stick. You’re going to want to take a pocket knife and carve the end into a sharp point upon which the marshmallow will perfectly sit.

Just be sure to keep these DIY sticks in a safe place because those sharp ends are not friendly to feet.

2. The fire

Everyone loves a campfire with huge flames that makes for the perfectly ideal setting. However, a large flamed fire is a marshmallow’s worst enemy.

With flames like that, you’re guaranteed to have your ‘mallow go too quickly from raw to burnt to a crisp.

Rather, wait until the fire dies down a bit to where it is mostly just glowing coals. That is the heavenly glow that is ideal for roasting perfect marshmallows.

When you roast over glowing coals, the interior of the marshmallow gets cooked along with the exterior. If you’re trying to roast over a flaming fire instead, the outside will burn before the inside gets a chance to cook.

3. Positioning

The next integral part of the science behind roasting marshmallows is where you hold the marshmallow in relation to the fire.

Aim for somewhere around 6 inches above the coals to reach the perfect temperature and roasting conditions. Ideally you would have the coals shaped into almost a cave-like form that allows heat to equally reach the marshmallow from all side.

4. Rotating

Only an amateur would hold the stick in the fire and just let it sit there.

A true pro knows to keep the marshmallow moving. Think a rotisserie chicken — rotating slowly smoothly, and constantly.

You’ll want to keep it turning like this for about 5 minutes. We know that seems like forever, but trust us — it’s worth it.

Patience is one of the biggest secrets to a perfect marshmallow. The minute you get impatient and try to rush the process, you can kiss your heavenly fluff of perfection goodbye.

5. If it catches fire

If you make a mistake somewhere along the way and find your marshmallow catching on fire, don’t worry! Just pull it out of the fire and gently blow it out.

This harmless marshmallow can turn into a dangerous weapon when on fire, so be careful where you’re swinging this fire bomb around.

6. Eating

You’ve spent time finding the perfect stick, carving it to a perfect point you’ve spent time waiting for the fire to reach peak roasting point, you’ve patiently roasted the marshmallow to perfection, and now you are finally ready to turn it into a s’more and eat the darn thing.

Now you’ve got a few options of what to do to make this marshmallow the delectable treat you deserve to have after all your hard work.

You can smoosh it between two graham crackers, throw some chocolate on top and have a good old fashioned s’more.

You can sandwich the marshmallow between two chocolate chip cookies for a hot take on an ice cream sandwich.

You can even throw some bacon in there to really mix things up.

Be sure to check out all our great s’mores recipe ideas, along with all the other great KOA camping recipes on our website.


Voir la vidéo: Recette des Guimauves à la Framboise (Janvier 2022).